Testament philosophique Jacques Sarthou

Croire que l’on sait tout puisque l’on croît en l’immensité du cosmos
Croire que l’on est rien en tentant de se mesurer à la grandeur de l’univers
Croire que tous ensemble, on arrivera à connaître et user des richesses de l’univers
Etre humble et travailler comme des fourmis
Penser à aimer les bêtes, elles nous seront autant utiles que des médecins.
Elles attendriront nos cœurs pour le grand bien des humains.
Tout aimer dans la vie jusqu’au ridicule. (Il n’a jamais tué).
Soyons tous des artistes.
L’art est un jouet constructif pour les enfants qu’il nous aidera à demeurer.
Ne pas craindre l’utopie, c’est la folie de la raison.
La raison ne doit pas être un plat sans sel.
Ecrivez jusqu’à des conneries.
Chantez jusqu’à faire frissonner les plantes et les herbes.
Respirer de tous vos poumons.
Et dîtes en vous levant quinze fois « la vie est belle, la vie est belle, la vie est belle ! »
Et si vous êtes seulement triste
Allez voir de grands malades
Ils vous feront honte d’avoir osé vous plaindre.
Et puisque l’argent s’entête à exister
Qu’il ne serve qu’à l’amour !

Rideau