Portrait Pierre Vielhescaze

Né le 1er mai 1940 à Orléans.

Après des études secondaires classiques, il entre à l’ENSATT (Ecole Nationale des Arts et Techniques du Théâtre) où il devient l’assistant de Jean Meyer à l’école, au Théâtre du Palais Royal et à la Comédie Française. Il joue alors dans de nombreuses pièces des théâtres parisiens (notamment pendant deux années L’Idiote de Marcel Achard au Théâtre Antoine avec Annie Girardot et Jean-Pierre Cassel, et Bichon de Jean de Letraz pendant une saison au Théâtre Edouard VII avec Jeanne Sourza, Raymond Souplex et Henri Tisot) et les grands rôles du répertoire classique pendant trois saisons simultanément au Théâtre du Palais Royal de Paris et au Palais des Beaux Arts de Bruxelles (Sosie dans Amphytrion, Scapin dans Les Fourberies, Mascarille des Précieuses Ridicules, etc…).

Il participe sous la direction de Gabriel Garran à la création du Théâtre de la Commune d’Aubervilliers, puis à 28 ans créé son propre théâtre, le Théâtre de l’Ouest Parisien de Boulogne Billancourt, considéré à l’époque comme le plus moderne de la banlieue parisienne, dont il assure la scénographie, la préfiguration et qu’il dirige pendant sept ans, Georges Gorse étant Député-Maire.

Il crée et dirige le Festival de Fort-de-France, à la demande d’Aimé Césaire pour lequel il équipe trois lieux théâtraux et forme dans ses ateliers l’équipe culturelle dirigeante qui anime toujours la ville.

Il revient au théâtre de la Commune d’Aubervilliers, devenu Centre Dramatique National, et qu’il co-dirige avec Gabriel Garran, Jack Ralite étant Député-Maire.

Il prend la direction à Suresnes de l’ancien théâtre de Jean Vilar qu’il dirige pendant six années, Robert Pontillon étant Député-Maire.

A la même époque, et pour neuf ans, il enseigne à l’ENSATT, passée entre temps de l’enseignement technique à l’enseignement supérieur.

Il dirige à Saint-Germain-en-Laye pendant six ans le jeune Théâtre Alexandre Dumas (deux salles dont une de 700 places), Michel Péricard étant Député-Maire. A la mort de celui-ci, il assume une dernière année de programmation, puis se retire pour se consacrer à l’écriture théâtrale (trois pièces publiées et jouées).

Parallèlement à sa carrière de directeur de théâtre, il a réalisé une trentaine de mises-en-scène et joué de nombreuses fois au théâtre, à la télévision et au cinéma.

Au cinéma et à la télévision, il a tourné avec :
Edouard Molinaro, Costa Gavras, Alexandre Arcady, Denys de la Patellière, Claude Chabrol, Roger Hanin, Patrick Jamain

Au théâtre, il a travaillé avec :
Jean Meyer, Jean Mercure, Raymond Rouleau, Robert Manuel, Gabriel Garran, Denis Llorca, Erik Krüger, Régis Santon

Il a dirigé :
Dominique Paturel, Francine Bergé, Roger Hanin, François Maistre, Jean-Claude Drouot, Pierre Santini, Catherine Rouvel, Daniel Prévost, Jean Danet, Jean Davy, Roger Dumas, Denis Llorca, Jean-Pierre Bouvier, Jacques Frantz, Alexandre Arcady, Brigitte Deruy, Stéphane Freiss, Michel Robbe

Il a notamment été aux Tréteaux de France de Jean Danet le metteur-en-scène principal avec trois créations (Lorenzaccio : deux saisons et plus de cent représentations avec Alexandre Arcady dans le rôle-titre ; Le Mariage de Figaro avec Pierre Santini et Catherine Rouvel ; Ruy Blas avec Jean-Claude Drouot dans le rôle-titre).

Il a participé à la création du Festival de Pau sous la direction de Roger Hanin (Château Henri IV) et assuré de nombreuses mises en scène pendant toute l’existence de ce Festival.

Il a écrit quatre adaptations théâtrales qu’il a lui-même mis en scène :

  • Coriolan d’après Shakespeare créé au Festival de Fort-de-France
  • Macbeth d’après Shakespeare créé au Festival de Suscinio
  • Don Quichotte d’après Cervantès créé au Théâtre Jean Vilar de Marly-le-Roi
  • Le Journal d’une Femme de Chambre d’après Octave Mirbeau créé au Théâtre du Monte-Charge de Pau

A l’étranger, il fut de nombreuses fois chargé de missions : en Algérie, pour le compte du Théâtre National Algérien ; en Louisiane, pour le compte du Ministère de la Francophonie et du CODOFIL ; en Grèce, pour l’inauguration du Théâtre Athéna pour le compte de la Présidence de la République Grecque (mise en scène d’une œuvre originale d’Antonis Doriadis, reprise en France) ; en Tunisie, pour le compte du Ministère des Affaires Etrangères, Festival de Dougga et Théâtre National de Tunis.

Il a été l’un des Présidents fondateurs du SyNDEAC (Syndicat National des Directeurs d’Entreprises d’Action Culturelle), regroupant les responsables des Maisons de la Culture, des Centres Dramatiques Nationaux, puis des Scènes Nationales. C’est en particulier sous sa présidence que furent négociés et signés les six premiers contrats de Centres Dramatiques pour l’Enfance et la Jeunesse et les conventions collectives de la profession.

Il présida aussi l’ATAC (Association Technique pour l’Action Culturelle), organisme paritaire réunissant les représentants de l’Etat et de la profession.

Il est chevalier des Arts et des Lettres.