Jacques Sarthou

Portrait

Jacques Sarthou (1920 – 1999)

J’ai rencontré Jacques Sarthou en 1969. J’avais 19 ans et lui 49. Nous fûmes mariés 17 années. Je l’ai accompagné jusqu’à sa mort. A notre rencontre sa carrière théâtrale était déjà longue. Il fut mon Maître, et Pygmalion. Il m’entraîna dans des aventures théâtrales nouvelles pour lui, telles que le théâtre pour le jeune public, le théâtre en zone rurale avec la restauration et la création du Château-Théâtre de Roquefère (Aude).

Lire la suite

Parcours

4 août 1920 – 13 octobre 1999

Formé dans les réseaux de la résistance et le syndicalisme à la mise en place de la décentralisation culturelle de l’après-guerre, Jacques SARTHOU disait de lui qu’il « s’était efforcé depuis 1937, en toute liberté mais non sans difficultés, d’être un comédien, un auteur dramatique, un metteur en scène et un animateur ambulant ».

Pionnier, défricheur, constructeur, homme de passion et de conviction, il a cherché toute sa vie à conquérir les publics les plus divers :

  • La population ouvrière de la ceinture rouge parisienne, à partir des années 1950
  • Les adolescents en créant et animant de nombreux conservatoires municipaux
  • Les enfants en se consacrant complètement durant une dizaine d’années à l’écriture et la création pour le jeune public
  • Les personnes âgées en animant des ateliers de théâtre dans des maisons de retraite
  • Les populations rurales dans les zones dites désertifiées (Drôme, Aude)

Lire la suite

Testament philosophique

Témoignages de son cheminement avec Jean Cocteau (dessins)

Consulter aussi : Les archives de la BNF
http://www.bnf.fr/fr/outils/lr.resultats_recherche_simple.html?query=jacques+sarthou&x=9&y=9