V(o)eux

Rassurée par les 26 lettres
qui ont formé tant de mots
produit tant d’idées
provoqué tant d’actions

effrayée par le plafond de verre
de nos limites à soulever
pénétrée par les visions d’horreur
chaque jour regardées

Je veux voeux

conjurer les écrits vains
casser la violence
désintégrer les schémas
déconnecter la raison
plonger dans l’inverse
faire demi-tour
flotter
me réveiller chouette dans le tronc d’un arbre
tisser une toile reliant la terre et le ciel
demander aux séquoias géants de m’éclairer
danser dans un prisme lumineux
transformer la lumière en son
peindre l’harmonie ondulaire de la planète
vivre la solitude en fou et batteleur
devenir vieille et penser enfant

Je veux voeux

 

Sous venir

« Apprendre, c’est se ressouvenir » Platon (Ménon)

Je soussignée
sous entendre
souhaiter au fil des mots
soustraire
les dessous des souvenirs
les souligner
les soulager
les soumettre
aux à-venir radieux des petits matins
qui peut-être chanteront

La patience du temps démêlera
l’insoutenable désordre des mots
pour tisser la trame d’une existence
sous-jacente

Et la charmeuse Calliope
en sourdine
cent fois sur sa tablette
soutirera
la dive quintessence du sens

sous le vent et sous le pire
souvent et soupirant
des sourires souverains
se soulèveront soulagés
des soucis souterrains

 

Aimer

Un amour sacrificiel, rend sacré l’amour

En t’aimant
j’ai aimé plus grand que toi
nos vies se sont décroisées
demeure le plus grand que toi
source et réservoir
qui apaise et fortifie

J’aime

Le frémissement éprouvé
fait résonner de l’inconnu en moi
parcelle du divin
conscience créatrice en mouvement

Mon regard posé sur le réel
découvre la Beauté

J’aime

Tout en moi explose
déchire les portes de l’invisible
vers l’immensité cosmique
et la profondeur d’un espace intérieur

Ma préhension du réel
se charge de Force

Les amours vécues
dessinent un chemin initiatique
qui mène à un amour Agapé