Destin sans hasard

C’était un melon de Cavaillon
rond comme un ballon
tout couillon et fanfaron

Il ne connaissait ni
Cicéron ni
Charon ni
Scarron ni
Byron

Fier de son embonpoint
il embaumait tous les recoins

Gorgé de son arrogance
il rêvait de puissance

Je l’ai tranché
mangé

Il ne m’a pas reproché