Oeuvre d’art

Je regarde la vie
en voyant
non en voyeur

Je la pénètre
l’interprète
découvre
ouvre le sens
dénude
dévoile

Sa nudité brutale m’effraie
figée
je doute
m’épuise
perds ma place

La promesse d’un ailleurs
me déplace

Je sors de l’enclos
scrute à nouveau
use le regard
en un plaisir immanent

Ce va et vient construit
partage des accords et désaccords
le soi épanouit un moi
dont le regard clair-voyant
aime la vie comme une œuvre d’art

(Merci à JMH)