Constat

J’avais un ras-le-bol
j’étais remplie de trop plein
je débordais de trop plein

Faut faire le vide me suis-je dit

J’ai déversé le trop plein par dessus bord
et comme la nature a horreur du vide
plus je jetais le trop plein
plus je m’emplissais de vide
et le vide c’est comme un trop plein mais en vide

Dans le trop vide on est dans le noir
en apesanteur
les pensées errent légères
elles ne s’accrochent plus les unes aux autres
elles flottent comme des filaments dans la matière noire

– Je suis morte – me suis-je dit
je plane dans le vide

– Mais non Patate – dit ma petite voix
(Patate est le nom que me donne ma petite voix)
Tu rêves. Ouvre les yeux

J’ai compris :
faire le vide ça aide à s’endormir …