Pile ou face

Dans la nuit de l’hiver
les voiles ont été pliées
pile ou face ou
face à face
tatouages sans âges
leurs peaux déposées
endroit envers ouvert
décalquent leurs empreintes
compriment leur essence
déposent leurs sédiments
ensemencent de nouveaux sens

Dans la lumière du printemps
les voiles se déplient
s’ébrouent dans le vent d’autan
pile ou face ou
face à face
l’endroit est-il le dedans de l’envers
l’envers est-il le dehors de l’endroit
transparence pour transparaître ou
être

Où poser le regard
de l’instant au présent
jouer
à pile ou à face ?

(inspiré par les peintures de Roland Guérin)