Demain

Ô mon ventre
j’ai besoin de te remplir
de toutes les douleurs
pour vomir un monde de dérive

un monde où l’obscur
inonde les mémoires
écorche et fait saigner pensées et actions

un monde qui choisit le délire et la destruction
pour la satisfaction d’un pouvoir

parce que c’est écrit dans la liberté de choisir
entre lucre et sobriété
entre luxure et ascétisme

L’harmonie est
une note ténue entre terre et ciel
qui résonne et
éclate le cristal
Elle projette dans l’à-venir
le son d’une parole
ondulatoire et silencieuse
pour métamorphoser le temps présent

Sur mon ventre fleuriront
les clochettes blanches
aux fragrances enivrantes
du printemps des lendemains