Vie intime

En mon écorce charnelle
irrémédiablement froissée
une petite fille attentive et émerveillée
cultive un jardin sauvage

Des rêves bourgeonnent

En cette écorce charnelle
un ange veille
il relie le haut et le bas
trace un chemin de pierres blanches

Des pensées silencieuses s’articulent

En cette écorce charnelle
l’ange et la petite fille palabrent
avec les étoiles sises en chacun
Ils voyagent dans l’espace et le temps
construisant la maison de l’Après

Des mondes parallèles fusionnent

En cette écorce charnelle
je me promène dans d’immenses forêts de mots
des émotions les embrassent

De la nuit un texte surgit

©photo Aaris
création La femme de chair et d’os – 2013 –