La marche et le chemin

Un long temps
j’ai cheminé les yeux rivés au sol
posant mes pas sur les rides de la terre
tentant d’éviter les ornières profondes
les crevasses remplies de boues nauséabondes
j’observais tentant de trouver le bon sillon

J’ai suivi le flot des humains
courant vers la sortie ou
grimpant vers le sommet

Certains avaient de la lumière dans les yeux
ils éclairaient la route
j’emboitai leurs pas
m’accolai à eux
fusionnai en orgasmes remplis d’éclairs

Solitaire
je reprenais la marche
convaincue que chacun avait son chemin
j’ai souvent perdu le nord
mettais les pas sur mes pas
tournais en rond

Fatiguée
j’ai abandonné la quête
me suis allongée
dans l’odeur d’humus et d’herbe fraîche
j’ai regardé le ciel et
découvert l’étoile du nord

Désormais
je chemine les yeux remplis d’étoiles
saute mouton dans les nuages
m’habille en couchers de soleil
je ne cherche plus le chemin
Il est en moi

(inédit)