A l’envers de moi-même

A l’envers de moi-même
j’ai regardé par derrière
J’ai vu un dos
un dos plein
un plein le dos
qui se plaignait
en faisant le dos rond

 A l’envers de moi-même
j’ai marché dans le ciel
Ma tête sans dessus-dessous
a mélangé toutes les idées
les sens sont devenus
des non sens et
les contre sens des vérités avortées

A l’envers de moi-même
j’ai pénétré dans l’intérieur
dans l’espace intérieur
Il était vide
plein de vide et
vide de plein
J’ai perdu ma contenance et
me suis liquéfiée

A l’envers de moi-même
j’ai voulu revenir à l’endroit
devenue gauche et maladroit
me suis repliée sur moi-même
en boule et
maboule
je prépare la fusion
d’un monde à la fois
ouvert et droit.

 (écrit à l’occasion de l’exposition de Marie-Martine Marchand, peintre :
A l’envers de moi-même – octobre 2015)